Interview d'Elisa M.G.

Interview d'Elisa M.G.
Elisa, qui es-tu ?
- une femme
- avec deux mains (une droite et une gauche), un mari et deux enfants
- diplômée en stylisme-modélisme
- entrepreneure et artisan
- passionnée par son métier : la mode
- à la tête d’une marque éthique, 150 patrons, deux machines à coudre et une surjeteuse
- qui vit au milieu des montagnes
- fan inconditionnelle d'Audrey Hepburn
 
Pourquoi avoir créé la marque Carrousel Clothing ?
J'ai créé ma propre marque il y a 10 ans avec la volonté de proposer une mode différente dans son processus de production et dans sa consommation de matières. En tant que consommatrice, je ne me trouvais plus du tout en phase avec une offre composée d'un côté par la fast fashion et ses dérives sociaux-environnementales évidentes, et de l’autre par des marques haut de gamme inaccessibles mais pas forcément plus "responsables". Il y avait peu de marques intermédiaires et encore moins qui se revendiquent éco-responsable avec une vraie identité mode. Je souhaitais créer cette offre là et mettre ainsi en oeuvre mon gout pour l’aventure entrepreneuriale !
 
Quelles sont les valeurs qui t’animent et que tu transmets dans tes produits ?
Je souhaite mettre en lumière l’artisan, celui qui crée et qui fabrique. Bâtir une marque qui a du sens. Fabriquer un vêtement prend du temps, à chaque nouvelle collection on recommence, par exemple il faut réajuster les patronages en fonction des réactions des tissus, … Toutes ces étapes ne peuvent être réalisées par des machines et nous devons réapprendre à payer le juste prix pour ce savoir-faire. J’aime l’idée de contribuer à le faire perdurer.
 
Quelles sont tes sources d’inspiration ?
Mes inspirations esthétiques sont multiples, la base est le style sportwear chic des femmes des années 70-80. Puis à chaque collection, cela peut-être une exposition, un film, un livre, une image, une personne. Lié en général à un moment d’exception, une impression, un sentiment. Je suis fan de tous les objets de l’époque art déco, souvent de véritables oeuvres d’art et toujours un fantastique travail artisanal. 
J’ai aussi un côté « résistant » qui me vient de mon grand-père, attaché aux valeurs de liberté, de respect et du travail bien fait.
 
Réussir, ça correspond à quoi pour toi ?
Créer et pérenniser son propre emploi, s’épanouir dans son travail et transmettre ses valeurs aux jeunes générations, tout simplement.

Article précédent Article suivant